<< Previous Next >>

Deer


Deer
Photo Information
Copyright: Fred Hardaway (Deon01) Silver Star Critiquer/Silver Note Writer [C: 18 W: 1 N: 27] (159)
Genre: Animals
Medium: Color
Date Taken: 2005-10-15
Categories: Mammals
Camera: Canon 350D, Canon EF 55-200mm 4.5-5.6 II USM, SanDisk Ultra-II 1Gb
Exposure: f/5.6, 1/200 seconds
More Photo Info: [view]
Photo Version: Original Version
Theme(s): Parc Animalier de Sainte-Croix [view contributor(s)]
Date Submitted: 2005-11-05 9:20
Viewed: 5012
Points: 0
[Note Guidelines] Photographer's Note
Tout comme au temps des rois de France, le cerf et sa femelle - ou plutôt ses femelles car le cerf est polygame,il a plusieurs épouses -
sont à leur manière la noblesse de nos forêts sur lesquelles ils règnent avec force, pour le cerf, et grâce, pour la biche.
On les retrouve sur beaucoup de tableaux de chasse du Moyen-Age et ils excitaient la convoitise lors des grandes chasse royales dans les légendaires forêts qui bordent les anciennes résidences des monarques.
Vénéré par les chasseurs, car il offre le plus beau des trophées, le cerf est presque un animal mystérieux. Cette réputation un peu magique vient probablement du fait que le cerf est un animal discret, amateur de solitude à certaines saisons, vivant la plupart du temps loin des hommes, dans les forêts profondes.
Il est donc difficile à observer. Exception faite de la période du rut (la saison des amours) pendant laquelle le cerf est rendu complètement hagard, aveuglé par les biches mignones à croquer qui lui tournent autour et le font fondre dans une authentique ivresse amoureuse dont il sort chaque année totalement sur les genoux, épuisé d’amour, le pauvre. ;-)
Le cerf incarne donc la puissance et la fertilité. Volontiers bagarreur à la saison des amours, où vieux et jeunes prétendants se disputent les faveurs de leurs biches en s’affrontant à coups de bois dans de rudes face à face qui peuvent être mortels, le cerf n’est pourtant en rien dangereux pour l’homme.

A la différence des bovidés qui ont des cornes persistantes et creuses, le cerf a des bois ossifiés qui tombent et repoussent chaque année.
Tout au long de leur développement, les tissus spongieux se minéralisent pour former un os compact.
Pendant ce temps, les bois gainés de velours, sont très sensibles et le cerf fait attention pour ne pas les heurter.
L’ossification terminée, le velours protecteur se détache par lambeaux. Le cerf se frotte contre les arbres pour en accélérer la chute.
Au bout d’une centaine de jours, le cerf aura une nouvelle ramure avec deux pointes (andouillers) de plus pour les cerfs de moins de six ans.

Le cerf possède une ouie et un odorat très fins. Par contre, sa vue n’est pas très perçante et ne lui permet pas de distinguer les couleurs.

Malgré les légendes, la longévité des cerfs ne dépasse pas 14 ans. Sa ramure atteint le somptueux trophée à dix cors à l’âge de 7 ans.
La biche vit plus longtemps ; elle devient stérile vers l’âge de 15 ans et meurt un ou deux ans plus tard.


Only registered TrekNature members may rate photo notes.
Add Critique [Critiquing Guidelines] 
Only registered TrekNature members may write critiques.
Discussions
None
You must be logged in to start a discussion.

Critiques [Translate]

No critiques
Calibration Check
















0123456789ABCDEF